Haut

6 (mauvais) trucs pour conserver ses aliments!

Hilala, quand je vois des vidéos comme celle-là circuler abondamment sur les réseaux sociaux, ça me décourage un peu. Surtout lorsqu’elle devient virale et qu’il a plus de 3,5 millions de partages sur Facebook…😑

 

6 trucs sur les 7 montrés ne sont tout simplement pas efficaces pour conserver les aliments plus longtemps. On laisse miroiter aux gens des avantages qui n’en sont pas vraiment.

Décortiquons ces 7 “trucs”! En prime, je vous explique comment réellement augmenter la durée de vie de chacun de ces aliments.

Premièrement, pour éviter qu’une pièce de viande ait des brûlures de congélation, le plus important est d’avoir un contenant hermétique, bien fermé, dont le matériel est ne laisse pas sortir ni entrer l’humidité. Les sacs de congélation, le papier d’aluminium, les contenants de plastiques rigides et les pots Mason sont de bons matériels.

Un peu de vinaigre de cidre dans de l’eau et s’en servir pour immerger des fraises fraiches est aussi inefficace. Principalement parce que ce n’est pas une solution suffisamment acide. En plus, les fraises n’y demeurent pas pour toute la durée de la conservation. Ensuite, la plupart des bactéries, levures et moisissures tolèrent très bien un milieu acide, surtout lorsqu’il est très légèrement acidulé! Le meilleur truc pour conserver les petits fruits, c’est de les réfrigérer le plus rapidement possible, dans un contenant ajouré pour les laisser respirer et avec un papier absorbant au fond pour absorber le surplus d’humidité. Et surtout, ne pas les laver avant de les réfrigérer, le faire seulement lorsque vous êtes prêts à les manger. Le lavage humidifiera leur surface, ce qui crée un milieu idéal pour la croissance des microorganismes.

Une branche de céleri n’aidera pas votre pain à ne pas moisir! La meilleure façon d’éviter la croissance des moisissures, c’est de le congeler et en sortir une tranche à la fois. Comme ça, vous aurez un pain frais chaque matin. On oublie le frigo aussi pour le pain, parce qu’à ces température, l’amidon rétrograde et le pain va rassir, devenir sec et friable!

Pour éviter que les biscuits mous deviennent durs, il faut les garder dans un contenant hermétique bien fermé. Si le mal est fait, vous pouvez soit les rendre moelleux en les enveloppants dans un papier absorbant humide, puis en les chauffant quelques secondes au micro-ondes.

Mon faux truc préféré, c’est le lait, qui “surirait” moins vite si on ajoute du sel direct dans la pinte! À voir la petite quantité qu’ils mettent, c’est totalement inefficace. En fait, il faudrait mettre au minimum 3% de sel dans le lait pour avoir un certain effet sur les bactéries, ce qui représente 2 cuillères à soupe de sel pour 1 litre de lait… c’est beaucoup, ça va goûter salé! En plus, certaines bactéries sont capables de vivre dans un aliment contenant plus de 26% de sel!

Et la banane, qui mûrirait moins vite si on enveloppait sa tige d’une pélicule plastique. C’est inefficace. La meilleure chose à faire est de les séparer les une des autres pour laisser le gaz éthylène se ventiler ou la réfrigérer si elle commence à être trop mûre. Elle aura quelques blessures causées par le froid, comme du brunissement, mais ces changements ne sont que visuels. On peut aussi bien sûr congeler les bananes mûres.

Finalement, un seul des trucs est réellement sensé, c’est le dernier, celui qu’on peut garder sa laitue croquante en l’enveloppant dans un papier absorbant pour éviter qu’elle ne détrempe!

Voilà, c’est dit, maintenant je suis contente! 😊