L’erreur de conservation la plus commune: L’entreposage des fruits climactériques!

On me demande souvent quelle est l’erreur de conservation de nos aliments la plus commune? À cette question, je réponds : l’entreposage des fruits climactériques!

C’est quoi un fruit climactérique?

Si vous voulez conserver vos fruits et légumes fringants, plus longtemps, il faut connaitre ces fruits spéciaux et surtout bien les gérer. Les fruits se divisent en deux catégories. D’un côté, vous avez les fruits climactériques. Ces fruits ont le super pouvoir de mûrir, même après la cueillette grâce à un gaz qu’ils dégagent, l’éthylène. Ce gaz, c’est une hormone végétale, il est incolore et inodore, alors c’est normal de n’avoir jamais remarqué son existence! L’éthylène va agir comme messager pour dire aux enzymes, de petits robots microscopiques qui se trouvent dans les fruits, de commencer à faire mûrir le fruit. Voici donc la liste de tous les fruits climactériques qu’on retrouve sur notre belle planète!  Certains sont exotiques, mais beaucoup sont communs dans nos chaumières.

Les fruits climactériques

Abricot, Avocat, Banane, Cantaloup, Chérimole, Coing, Durian, Feijoa, Figue, Fruit de la passion, Goyave, Kaki, Kiwi, Mangue, Melon miel, Nectarine, Papaye, Pêche, Plantain, Poire, Pomme, Prune, Sapote et Tomate.

Pour nous faciliter la vie, j’ai créer de jolies affiches et aimants de frigo qui illustre tous ces fruits. Ils sont en vente sur ma boutique en ligne!

Ainsi, la tomate peut être cueillie verte et mûrir sur le comptoir, parce qu’elle dégage de l’éthylène elle est donc climactériques. Mais une framboise récoltée blanche ne pourra jamais mûrir dans nos cuisines, elle restera blanche et pourra.

La framboise fait donc partie de la deuxième catégorie de fruit, les « non-climactériques ». Et en plus de ne pas avoir le superpouvoir du mûrissement hors du plant, le gaz éthylène dégagé par les fruits climactériques la stresse.

Quoi? Les fruits peuvent être stressés?

Eh oui, les fruits et aussi légumes non climactériques sont stressés par l’éthylène dégagé par les fruits climactériques. En situation de stress, les végétaux réagissent comme nous, ils vont respirer plus rapidement, ce qui réduit leur durée de vie et ils vont transpirer, ce qui les rend mous et flétris. Donc, si on mélange les pommes avec les oranges, l’éthylène de la pomme va stresser l’orange, qui se conservera moins longtemps!

Pourquoi l’ananas n’est-il pas dans la liste des fruits climactériques?

L’ananas n’est pas dans la liste, puisqu’il est non climatérique, il ne peut pas mûrir après la cueillette. Pour rassurer les sceptiques, lors de votre prochaine épicerie, vous remarquerez qu’il est écrit « prêt à déguster » ou « déjà mûre » sur les cartons qui sont attachés autour du bouquet de feuille d’ananas!

Donc, à partir du moment que l’ananas est cueilli, il ne peut devenir plus sucré ou moins acide. Cependant, en le laissant sur le comptoir quelques jours, sa pelure deviendra jaune-brune et sa chair ramollira, mais c’est causé par le dépérissement du fruit et non au mûrissement!

Et soit dit en passant, la facilité de l’arrachement des feuilles de l’ananas n’est pas un signe de mûrissement avancé, c’est plutôt un signe que l’ananas n’est plus jeune jeune. On ne peut pas non plus se fier à la couleur du fruit pour déterminer son degré de mûrissement. Il faut simplement faire confiance au producteur et se croiser les doigts qu’il l’a cueilli au bon moment!

Comment entreposer de façon optimale nos fruits?

S’il n’y avait qu’un seul truc à retenir, c’est de toujours séparer les fruits climactériques de ceux qui ne le sont pas pour éviter de les stresser. Donc, on ne met pas les tomates et les avocats, qui dégagent de l’éthylène, dans le même bac que les autres légumes dans le frigo ou les bananes et les agrumes dans le même bol à fruits. Bref, on ségrège, pour le bien de nos végétaux!

Comment faire mûrir nos fruits plus (ou moins) vite?

Pour le découvrir, cliquez ici pour lire l’article.